Lautresite, le jour, les billets du mois de novembre 2008
   


 
 

:


En ce jour du lundi 10 novembre 2008,
Que dire aujourd’hui, n’est-ce pas Pascal, sinon parler de demain pour convoquer hier ? A moins, évidemment, de faire le contraire : de parler d’hier pour évoquer demain.
Parce que, si c’était hier la commémoration de la nuit de cristal —70 ans—, c’est demain l’anniversaire de l’armistice de 18, —90 ans— et je profite de ce 10 novembre, creux mémoriel, pour croiser un peu tout ça. Parce que voilà, on a bien vu ces derniers jours qu’il y en a encore, qu’il y en a toujours, qui voudraient s’en aller briser des vitrines en chantant tandis que l’on a pu remarquer aussi que d’autres profitent du moment pour s’en venir voler, pour le prix du métal, des sculptures dans des cimetières militaires. Nous sommes décidément des gens postmodernes voyez-vous : il nous est désormais loisible d’apprendre à cuisiner la truite préférée d’Hitler en même temps que de connaître le cours du bronze, un peu plus de 3€ le kilo, une bonne affaire.
Et, à la télévision, j’ai regardé ces dames au cimetière militaire français d’Anloy, commune de Libin, Luxembourg belge, devant le socle dépeuplé d’une statue dérobée, se demander qui, finalement, apporterait encore quelque chose au cimetière si l’on en était déjà à emporter ce qui s’y trouve. (...)