Lautresite, le jour, les billets du mois d'octobre 2008
   


 
 

:


En ce jour du jeudi 16 octobre 2008,
Il ne faut pas confondre « déclaration gouvernementale » et « accord gouvernemental ». La rime ne vaut pas synonyme. Une déclaration gouvernementale, désormais, c’est un budget. Un accord gouvernemental, ça reste un projet. Et comme chacun sait, l’on n’est jamais obligé de réaliser ses projets.
Dans une déclaration qui est un budget, les mots dissimulent donc les chiffres. On dit, crise, on dit confiance, on dit ou on ne dit pas récession, on dit croissance. Mais l’on n’entend pas les chiffres qui les disent. Ce sont pourtant de tout petits chiffres. Un point deux. Ou bien un zéro virgule deux. Le gouvernement hésite, pour ce qui est de l’estimation de la future croissance. Et Yves Leterme disait hier sur cette antenne que les économistes sont surtout experts pour prévoir le passé, ce qui faisait curieusement écho à la chronique d’hier également.
Mais enfin, c’est dans ce point de croissance qu’ont disparu les sans-papiers. Pour eux, n’en doutons pas, elle sera de toute façon négative, la croissance, selon ce délicieux et désormais fameux oxymoron, ce petit miracle sémantique dont la novlangue française est friande. Ah, il en faut, des nuits blanches d’obscure clarté pour en arriver à cela. (...)