Lautresite, le jour, les billets du mois d'octobre 2008
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Et devant ces chiffres qui s'amoncellent, on ne sait plus très bien déjà si c'est 18 millions en 2015 ou 15 millions en 2018, mais quelle importance car il est bien des choses pour lesquelles, dans ce monde, l'on tire le signal d'alarme et il est bien normal qu'on mélange un peu.
Hier encore, Sophie Brems dans Planète première nous disait cela que des scientifiques réunis à Barcelone alertaient sur la raréfaction de la biodiversité. Mais les chiffres d'aujourd'hui sont pires encore : « la moitié des espèces de mammifères sont en déclin et probablement un tiers sont menacés d'extinction » annonce l'Union mondiale pour la nature. Et je vous parlais, il y a quelques jours, de ces abeilles qui désertent nos fruits et nos légumes…
De sorte qu'additionner un enfant non scolarisé à une abeille manquante augmentée d'un mammifère disparu plus ce qu'il reste d'un cours de bourse en décote, semble désormais le travail quotidien de l'homme postmoderne. Et ces additions-là ne supportent plus les distractions.
Ainsi, j'entendais à la radio une intervention, la communication téléphonique n'était pas excellente, d'une déléguée de la Croix-Rouge en Haïti, vous savez, les quatre ouragans du mois dernier, un siècle, une éternité, et sa voix appelant à l'urgence : ces 800.000 personnes sans abri dans les Gonaïves, elles avaient besoin de nous. Que faut-il répondre à son coup de téléphone, je vous le demande, et qui va oser le prendre à l'appareil ? Car quoi lui dire, en vérité ? Qu'on a nos pauvres et que nos pauvres, c'est nous ? Allez, belle journée et puis aussi bonne chance.