Lautresite, le jour, les billets du mois de septembre 2008
   


 
 

:

En ce jour du vendredi 12 septembre 2008, Ce matin-là, le chroniqueur sortit de chez lui avec, en tête, une de ces questions qu’on ne se pose qu’en écoutant la radio. C’était Sophie Brems la responsable. A 6h 47 hier matin, dans son « Tour des Régions », elle avait prononcé ces mots : « La commune de Forest peut désormais compter sur les services d’un expert du vécu ». Un expert du vécu. Il hésita un moment : antilogie, antonymie, oxymoron même peut-être ? La collision sémantique ainsi provoquée lui valut une embardée de neurones un peu trop matutinale. Car à vrai dire, pour lui, un expert du vécu, ça s’appelait tout simplement un homme ou une femme et plus spécialement, si on y tenait vraiment, un vieil homme ou une dame âgée.
Il écouta donc attentivement. Il comprit qu’il s’agissait là d’un métier récent, créé dans le secteur de l’administration, encouragé par les pouvoirs publics, consistant à valoriser l’expérience négative réalisée au cours de sa vie par un individu dans ses rapports avec la bureaucratie, lui conférant dès lors l’autorité nécessaire pour passer de l’autre côté des guichets afin d’identifier les défauts du système et d’améliorer la vie des usagers. C’est l’histoire du braconnier qui devient garde chasse. (...)