Lautresite, le jour, les billets du mois de juin 2008
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Ils ne regardent que le prix de l’essence ». S’ils regardaient également le prix de l’eau en bouteille, on y revient, ils constateraient aussi, les Français, qu’elle est moyenne entre 240 et 10.000 fois plus chère que l’eau du robinet. Et s’ils observaient la chose d’encore plus près, ils verraient aussi, à leur grand étonnement sans doute, qu’il faut trois litres d’eau courante, si j’ose dire, pour produire un seul litre d’eau minérale.
Je parle des Français, là, parce qu’un livre vient de paraître qui les met en garde contre la désertification de leur environnement. Un ingénieur agronome faisait récemment remarquer que l’urbanisation de l’Hexagone provoquait « à elle seule la disparition de 60.000 hectares de terres arables par an », soit l’équivalent de la surface d’un département tous les dix ans. Et la France, pas plus qu’un autre pays n’est à l’abri des pénuries, des disettes et des famines qui concerneront, dit Daniel Nahon, l’auteur du livre « L’épuisement de la Terre », la moitié de la population mondiale d’ici à 2050…
Un quart d’essence dans une bouteille d’eau, un tiers d’éthanol dans le réservoir, une moitié de l’humanité condamnée à la faim : nous vivons décidément un temps de fractions. On ne sait pas toujours où se niche, pour nous les hommes, le plus grand dénominateur commun mais on commence à comprendre où se cachent les diviseurs. Allez, belle journée et puis aussi bonne chance.