Lautresite, le jour, les billets du mois de juin 2008
   


 
 

:



En ce jour du jeudi 19 juin 2008,
Vous aurez remarqué, Pascal, que pour être parfaitement raccord avec la manifestation des agriculteurs, j’ai attrapé hier un rhume des foins. Après les foins vient le regain donc ça continue et ce sera une chronique à l’arrache et c’est bien dommage, voyez-vous, parce que je voudrais aujourd’hui vous parler de Mario Rigoni Stern qui est mort avant-hier. Il avait 86 ans.
Jusqu’à avant hier, Mario Rigoni Stern était peut-être le plus grand écrivain européen encore vivant, mais, j’ai vérifié autour de moi, on le connaissait cependant à peine car on dirait bien que dans notre Europe, la libre circulation des biens et des personnes ne s’encombre pas beaucoup des livres et que le reste n’est décidément que littérature. Pourtant, si vous entendez bien ce patronyme double, Rigoni Stern, vous entendez aussi la part italienne et la part germaine. Un vrai européen.
C’est qu’il vivait en Vénétie, Italie du Nord, un région au passé habsbourgeois. Le même petit village de sa naissance à sa mort. Une petite chose dans les montagnes qu’il ne quitta que le temps de la guerre pour aller se battre en Russie avec les Italiens de Mussolini et de se faire enfermer dans un camp de Prusse par les Allemands d’Hitler. (...)