Lautresite, le jour, les billets du mois de juin 2008
   


 
 

:


En ce jour du lundi 2 juin 2008,
Nous en étions à penser à ce mariage annulé et à pester comme un peu tout le monde, contre ça, contre l’idée que la virginité soit une qualité essentielle pour une femme, que cette qualité fût conditionnelle et que la dissimulation de sa disparition puisse désormais, chez nos voisins français, valoir ostracisme. Et nous comprenions mieux que jamais que ce sont les contrats qui président aux destinées humaines, l’amour guide le monde dit-on mais qu’est-ce qui guide l’amour, je vous le demande, peut-être bien la virginité nous a répondu un tribunal de Lille, parce que la virginité valait ici contrat et qu’un mensonge, fût-il pieux, réduit l’amour aux acquêts et annule la lune de miel.
Il y avait tromperie sur la marchandise et le mari s’en est allé remettre sa femme à ses beaux-parents, peut-être aurait-il bien fait aussi d’envoyer un mot à 50 millions de consommateurs ou bien à Test achats, et heureusement se dit-on pour lui qu’il avait conservé le ticket de caisse. Le même ticket peut-être qui vaut preuve d’un hymen recousu et l’on comprend alors qu’il faut prendre au pied de la lettre cette expression-là : « sauver les apparences ». Il faut désormais sauver les apparences, littéralement. Car les faux-semblants nous tiennent désormais lieu de réalité, et la chasteté réparée vaut dorénavant vérité révélée. (...)