Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2008
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

De sorte que l’on se demande deux choses : si c’est un avion ou une valise diplomatique qui s’est échoué là et si l’endroit où atterrit une valise diplomatique bénéficie du privilège de l’extraterritorialité. Auquel cas, il faudrait en parler d’urgence à Michel Guégan, vous savez bien, ce rapporteur du Conseil de l’Europe, qui vient de remettre son rapport sur l’usage des langues en périphérie bruxelloise. L’exemple des Américains de Zaventem qui n’est pourtant pas une commune à facilité pourrait bien encore lui compliquer la tâche.
Chez Amnesty International, qui sont d’autres sortes de mauvais esprits, cela fait longtemps que l’on croit savoir ce que veulent dire dans toutes les langues du monde les mots « valise diplomatique » quand ils sont transportés par la Kalitta Air que l’association suspecte de n’être rien d’autre qu’une compagnie supplétive de la CIA. Dans un rapport de 2006 sur les vols suspects de l’Agence centrale de Renseignements américaine, vous savez bien, un autre dossier sur lequel le Conseil de l’Europe avait enquêté et qui concernait le transfert de suspects de terrorisme d’un pays à l’autre sans aucun respect des procédures judiciaires ni administratives, Amnesty citait le nom de Kalitta Air, une compagnie sans doute, mais une couverture plus sûrement.
On ne sait donc toujours pas si la piste 02/20 est ou bien trop courte ou bien pas assez longue, mais ce qu’on commence à comprendre c’est que dans cette histoire de Kalitta Air, notre verre est à moitié plein. Ou bien à moitié vide. Allez, belle journée et puis aussi bonne chance.