Lautresite, le jour, les billets du mois de avril 2008
   


 
 

:


En ce jour du mardi 29 avril 2008,
Je ne manquerai pas, Serge, de vous faire savoir quel était le Chinois qui habita Marchienne-au-Pont dans les années 20, l’enquête est en cours, les auditeurs sont sur la piste et je promets de tout révéler le 23 mai prochain, à l’occasion de l’inauguration du monument d’Olivier Strebelle à Pékin.
Et s’agissant de ces filatures policières, maintenant que vous savez ce que je fais de mes dimanches, je vous informe également que je suis en train de lire le dernier livre d’Alain Berenboom, « Périls en ce Royaume », un polar belge, quelque chose de rare. Non pas qu’il n’existe pas d’écrivains belges de romans policiers mais ils sont peu ceux qui font de la Belgique le sujet même de l’énigme.
Là, nous sommes en 1947 et nous allons traverser d’un pas alerte les tensions qui firent et défirent la Belgique de l’époque. Collabos et résistants, monarchistes et républicains, communistes et gauchistes. Et déjà la question communautaire dans ce pays où décidément tout va par deux.
Il y a un détective, Michel Van Loo, entouré d’une petite troupe improbable, une shampouineuse, un pharmacien, un coiffeur, deux camionneurs : on recherche un ancien de la RAF disparu et on sombre en souriant dans un tragique qui nous ressemble tellement qu’il fait presque pédagogie de notre état de Belges. (...)