Lautresite, le jour, les billets du mois de avril 2008
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Car ce décret, affirment-ils, était absurde. Même pas qu'il n'ait pas atteint son objectif, mais qu'il ait aggravé les disparités. Et d'ailleurs disent-ils, la preuve, c'est que le décret va bientôt être modifié.
Elle est un peu plus âgée que les élèves de Jacqmain. Elle s'appelle Audrey Akani, elle a 27 ans, elle est sans papiers, en Belgique depuis 10 ans. Elle travaille comme aide-soignante à Berchem Saint Agathe, elle a un emploi déclaré, elle paie ses lois sociales, elle est soumise à l'impôt, elle fait aussi avec le temps qui lui reste des études d'infirmière. Elle a été contrôlée et arrêtée récemment, transférée au centre 127 bis et est menacée d'expulsion. Son avocat a défendu sa cause devant la Chambre du Conseil. C'est absurde, dit-il, parce qu'elle remplit les conditions pour être prochainement régularisée. Et d'ailleurs, la preuve, c'est que le gouvernement a prévu de modifier la loi.
C'était le dilemme contemporain et postmoderne sur lequel je voulais vous laisser pour votre week-end. Voilà que le haut et le bas du pavé posent en même temps la question de la légitimité d'une légalité appelée à changer. Mais les mêmes causes entraînant des effets différents, avec qui faire cause commune ? Avec celui qui voudrait anticiper le décret parce qu'il voudrait que rien ne change ou avec celle qui voudrait devancer la loi parce qu'elle voudrait bien que tout bouge ? Je vous le dis, Serge, être citoyen, de nos jours, c'est un métier. Allez belle journée et puis aussi bonne chance.