Lautresite, le jour, les billets du mois de avril 2008
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".

Bref une image illisible aussi qui vous donne envie de faire de mauvais jeux de mots du genre « cherchez la flamme », parce que cette torche, on la vit à peine venir quelques secondes aux mains d’une athlète chinoise en chaise roulante, faire quelques mètres puis refluer à nouveau dans le bus dont on nous disait que des Chinois interdisaient désormais la sortie. Marie-Jo Pérec, sorte d’otage de ce bus olympique, parvint un moment à contacter la rédaction de France 2 sur son portable. Elle nous fit savoir qu’elle n’avait aucune idée du cours futur des événements. Bref, cette flamme qu’on ne vit pas, on nous annonça quelques secondes plus tard qu’elle avait été éteinte.
Si même l’on précisa par la suite que cet incident était technique et que c’était le mécanisme d’allumage qui était en cause, l’on ne put s’empêcher de penser que la police française était parvenue à faire toute seule ce que les manifestants tentaient désespérément de réaliser avec leurs extincteurs et leurs seaux. L’émission s’arrêta lorsque le reporter en direct annonça : « « La bulle de sécurité est en train de s’évacuer sous nos yeux ». Cela voulait simplement dire que le bus avait redémarré. Cette chose qui hésitait entre la violence et le Grand-Guignol était terminée.
Alors voilà, en hommage à cette petite flamme disparue, j’ai eu envie de vous passer trois notes de musique. (Ici 20 secondes de musique).
C’était un extrait de la bande musicale des « Chinois à Paris » de Jean Yanne et ce qu’on a entendu, c’est une adaptation de Carmen de Bizet. J’ai bien cherché l’Arlésienne en chinois, mais je ne l’ai pas trouvée non plus. Allez belle journée et puis aussi bonne chance.