Lautresite, le jour, les billets du mois de avril 2008
   


 
 

:




En ce jour du mardi 8 avril 2008,
Hier, nous parlions de la litote, mais comment aujourd’hui éviter de faire dans la métaphore, je vous le demande, Serge ? Vous les avez vues ces images — ces non images plutôt— du passage de la flamme olympique dans les rues de Paris, hier ? Si l’on voulait trouver meilleure illustration de ce que peut être une société de surveillance aux abois, voilà, c’est tout, il suffisait de regarder le direct au 13 heures sur France 2. Vous ne l’avez pas fait ? Moi si.
Ce que j’ai vu, c’est un bus bloqué dans un tunnel précédé d’une armada de gyrophares et de camionnettes, partout des gens courant, mais ce n’était pas des athlètes mais des CRS, des gendarmes, des gardiens de la paix, des plongeurs, des rollers, des joggers , tout ce que la police française peut compter de divisions, un quadruple ou quintuple cordon, tous uniformes confondus, ce que l’on appelle paraît-il « une bulle de sécurité » et qui, plus vraisemblablement, pourrait se traduire par brouhaha, tohu-bohu ou charivari. (...)