Lautresite, le jour, les billets du mois de mars 2008
   


 
 

:


En ce jour du vendredi 7 mars 2008,
Je vous parlais en d'autres temps, mais toujours sur cette antenne, de ce qui unissait le Tour de France à l'affaire Dreyfus.
Rappelez-vous, c'est parce que le principal journal sportif de l'époque, le Vélo, s'était rangé dans le camp des dreyfusards que ses annonceurs mécontents, résolument partisans de la culpabilité du capitaine, créèrent leur propre magazine qu'ils appelèrent « L'Auto-Vélo » qui devint plus tard « L'Auto » et plus tard encore « L'Equipe ». Et c'est pour couper les ailes de ce journal politiquement engagé et lui voler des lecteurs que les gens de l'Auto eurent l'idée d'inventer un événement majeur, un truc de fou, bref un Tour de France.
Je ne vous dis pas ça parce que la saison cycliste recommence. Je vous dis cela parce que l'affaire Dreyfus revient.
Trois jeunes chercheurs viennent en effet de publier une étude où ils se demandent si, en plus d'être emblématique de l'antisémitisme, l'affaire Dreyfus n'avait pas non plus des relents d'homophobie. En cause : de la correspondance trouvée dans le fameux « dossier secret », instruit exclusivement à charge contre le capitaine et dont le contenu ne fut accessible qu'aux magistrats du Conseil de guerre et qui se révéla, à l'analyse, d'un vide sidéral… (...)