Lautresite, le jour, les billets du mois de février 2008
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".



Il aura fallu cela donc pour que l’on se penche sur un récit connu de tous.
De tous, sans doute, mais une question se pose alors et elle est simple : pourquoi nous, n’avons-nous jamais lu ce livre ? Je parle pour moi. J’ai entendu, comme tout le monde, les longues interviews de Misha Defonseca, sur cette antenne même, il y a quelques années, lorsqu’elle allait partout présenter son ouvrage. Mais précisément, je les ai écoutées et sans doute ne les ai-je pas entendues. Enfin, je veux dire qu’il y a quelque chose qui n’est pas passé entre le niveau de l’audition et celui de l’entendement. Je n'ai donc pas acheté ce livre.
Et vient alors une question terrible : ne serait-ce pas parce que ce bouquin, par hasard, appartiendrait à la culture populaire ? Je veux dire à quelque chose de non attesté scientifiquement, à une parole non autorisée dans le concert des chercheurs, à quelque chose donc d’intellectuellement non recevable ? Je vous dis cela et je pense que c’est effectivement terrible. Un peu d’attention, un peu de perspicacité, rien que ça, aurait aidé à dégonfler cette pathétique baudruche.
Et maintenant, maintenant nous en sommes loin. Nous savons désormais sur Misha Defonseca des choses qu’elle-même ignorait. Car à une exhibition publique, c’est la loi du genre, répond une exposition au public. Et puis aussi, on sait maintenant qu’un mensonge jamais n’abolira le commerce. Car comme le dit l’attaché de presse, pas question de retirer le film de l’affiche : c’est peut-être pas vrai, mais, après tout comme il dit, « Survivre avec les loups » c’est « Mowgli chez les nazis ». Mowgli chez les nazis. Tout est dit. Et que dire ? Allez, belle journée et puis aussi bonne chance.