Lautresite, le jour, les billets du mois de mars 2008
   


 
 

:


En ce jour du lundi 3 mars 2008,
La tempête qui est passée par chez nous samedi s’appelait Emma. Vous ne saviez peut-être pas que les tempêtes avaient des noms, par chez nous. Vous pensiez que c’était réservé aux cyclones tropicaux sur Haïti, le Mexique ou la Floride et vous vous souvenez encore de Katrina, bien sûr. Mais chez nous aussi, on nomme.
La tempête du 26 décembre 1999, celle qui a dévasté Versailles et couché les forêts de France, s’appelait Lothar, et celle du surlendemain, le 28 décembre, qui réduisit l’Allemagne, portait le nom de Martin. Et tiens, la tempête de janvier 2007, où l’arbre s’est abattu sur la maison de mon père, s’appelait Cyril.
Et donc, voilà, je peux vous dire aussi que s’il y a une tempête aujourd’hui, elle risque bien de s’appeler Inge si elle est de faible intensité et Jürgen si elle est importante. Mais pourquoi me direz-vous toutes ces tempêtes avec des prénoms allemands ? Parce que c’est une météorologue de l’Université libre de Berlin qui a inventé cette classification en 1954 et si elle a fait florès pour les ouragans, elle n’est utilisée par chez nous que depuis 1990. Mais aussi parce que, ça vous surprendra, vous pouvez adopter une tempête et payer pour qu’elle porte votre prénom ou bien celui d’un être cher. (...)