Lautresite, le jour, les billets du mois de février 2008
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".


On voit ainsi que les témoins qui vont disparaître versent leur obole à l’héritage de l’humanité. On voit des choses qui reviennent. On parlait il y a quelques jours des photos de la guerre d’Espagne de Robert Capa. Voici le petit Peter. On n’en a pas fini. On va devoir encore pendant un moment partager un peu de son temps avec les morts. Car l’on apprend aussi qu’il n’y a pas de mémoire qui se cache. La mémoire qui ne nous donnerait pas de ses nouvelles ne s’appellerait pas vraiment de la mémoire, on va dire que ce serait des histoires. Ceux qui racontent des histoires, ceux qui se racontent des histoires, voient aussi, à un moment donné, revenir la mémoire et puis l’Histoire et son grand h, on a envie de dire et sa grande hache.
Les vieilles gens et les enfants, il faut les laisser aller encore ensemble vers l’Histoire. Il y a le groupe Mémoire qu’avaient présidé Arthur Haulot et puis André Wynen, je vous en parle de temps en temps, j’aime bien ce petit groupe de femmes et d’hommes, oh, ils ne sont plus que dix. Ils n’ont plus d’âge. Le nouveau ministre de la Défense n’est pas trop sûr qu’il soit intéressant qu’ils partent encore dans les camps avec les gamins des classes. Alors il ne répond pas au courrier et les vieux enfants du groupe Mémoire se retrouvent sans bus pour se déplacer vers l’Histoire. C’est idiot. C’est navrant. C’est croire qu’on peut faire des économies en faisant l’économie de l’Histoire. Mais nous, avec le petit Peter, on sait bien qu’on ne peut pas. Allez, bonne journée et puis aussi bonne chance.