Lautresite, le jour, les billets du mois de février 2008
   


 
 

:


En ce jour du lundi 25
février 2008, Chères auditrices postmodernes, chers auditeurs contemporains, il vous souviendra peut-être que porté sans doute par un matin de bonne humeur, je m’étais laissé aller un jour à vous raconter des blagues. Je veux dire de vraies bonnes blagues, pas ces parleries pour lesquelles je vous dérange chaque matin et que d’aucuns s’entêtent à prendre au sérieux.
Mais voilà, voudrai-je m’asseoir auprès de vous et vous demander si « celle-là vous la connaissez » et que, si « oui, vous m’arrêtez tout de suite », hé bien le voudrai-je que ce serait peine perdue, hélas, car sans doute l’avez-vous noté comme moi, il y a pénurie d’histoires drôles en ce bas monde : on se demande si les usines à plaisanteries ont été fermées ou alors délocalisées ou pire, s’ils sont tous morts les gens qui inventaient les blagues…
C’est une chose qui me turlupine depuis longtemps, la disparition des histoires drôles et puisque nous en parlions vendredi, il n’est pas impossible que ce soit là aussi une conséquence de la chute du Mur de Berlin. Car quoi, dois-je ici vous rappeler les histoires soviétiques qui vous faisaient hurler de rire, les plaisanteries roumaines si fines ou les blagues bosniaques tellement absurdes ? (...)