Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2008
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".


Un autre type qui ne va pas bien, c’est le docteur Méneton, il habite Paris et lui, ce qui le préoccupe, c’est pas le mercure mais le sodium. Il considère que la teneur en sel des aliments industriels est un scandale de santé publique comparable au plomb dans les peintures ou à l’amiante dans les plafonds. Et donc, aussi naturellement que le sel donne soif, le docteur qui est chercheur à l’Inserm, s’en est pris à l’industrie agro-alimentaire qu’il a accusée « de désinformer les professionnels de la santé et les médias » et de sacrifier la santé publique sur l’autel du premier secteur économique de France. Ah ça, ont dit les Salines de France, tant de fiel vaut bien un procès et voilà donc notre bon docteur sur les bancs de justice, laquelle tranchera si oui ou non il y a là diffamation.
C’est une pure merveille, dans nos sociétés post-industrielles, que les relations des lobbies et de la justice ! Regardez, Total, condamnée dans l’affaire Erika, la voilà qui va en appel mais demande aux parties civiles de se désister en échange des dommages et intérêts qu’elle leur doit déjà, des fois que le jugement à venir serait pire encore. Regardez la Société générale et ses 5 milliards d’euros disparus, qui voudrait bien que personne ne dépose plainte ou alors contre le jeune Kerviel et publie une pleine page dans le Monde où elle prie ses petits actionnaires d’accepter ses excuses et ses regrets profonds mais perçoit, pour demain, de réels motifs d’optimisme.
Et c’est là que l’on se souvient que Mercure est le dieu du commerce sans doute, mais aussi le dieu des voleurs. Plus exactement Mercure protège ceux qui en affaires font preuve de roublardise et d’habileté malicieuse. Et là, vous en conviendrez, Serge, c’est toute l’année que les normes sont dépassées. Allez, bonne journée et puis aussi bonne chance.