Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2008
   


 
 

:




En ce jour du mercredi 23 janvier 2008,
Je vous demande bien pardon, mais on va reparler des mots. Tout ça, parce que lundi je vous faisais une petite chronique où je relatais en trois phrases ce que j’avais vu de cette manifestation festive sur les mots qui ont mal tourné et que, dans la foulée, un auditeur facétieux qui avait entrepris de tournebouler à son tour le vocabulaire s’est demandé, sur le blog, si l’on pouvait également être otage des FARC et être otage des TEC. Vous savez bien, comme l’on dit : « prendre les usagers en otage », c’est une chose qu’on entend quand les transports sont en grève. Et donc, tandis qu’une petite discussion s’animait, parce que tout de même il y a otage et otage, ai-je proposé mes bons services afin de préparer fissa un petit billet sur ce mot-là : le mot otage.
Alors voilà et si vous voulez bien, tendez un peu l’oreille parce que capter votre attention sur cette affaire-là ne risque pas d’être chose aisée même si je vous assure que le voyage en vaut la peine et le jeu la chandelle. (...)