Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2008
   


 
 

:



En ce jour du lundi 14 janvier 2008,
On parlait vendredi de ces bibliothèques qui brûlent — et j’espère que vous aurez passé votre week-end à bouquiner, Serge — et on va aujourd’hui parler des mots qui mentent parce que, allez savoir, peut-être bien qu’il existe un lien entre les incendies de celles-ci et les mensonges de ceux-là.
Ce n’est pas la première fois que l’on discourt ici des mots qui perdent leur sens, de ceux qui ne nomment plus ce qu’ils étaient censés décrire, de ceux qui contournent la question, de ceux qui l’on crée pour détourner l’attention, enfin, de tous ces mots qui nous font de la petite monnaie parce que voilà, il n’y a rien à faire : un vaste plan social sera toujours plus admissible qu’un licenciement collectif.
On se penche donc souvent ici sur ce qui fait passer les mots pour des choses molles et inconséquentes, mais on n’est pas les seuls et c’est bien heureux. Ainsi les mots manifesteront dimanche prochain à Bruxelles et si je vous en parle dès aujourd’hui c’est pour que vous ne soyez pas pris au dépourvu pour préparer vos slogans et construire vos calicots. Cette manifestation des mots est, nous dit-on, une première mondiale. (...)