Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2008
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".


Il est en effet plus facile pour un chameau de passer par le chas d’une aiguille que de compter les migrants morts du Sahara pour une ONG. On sait juste qu’on en aurait recensé plus de 1500 en une dizaine d’années. Mais s’agissant d’aiguille, ces dunes de sable sont les bottes de foin des statisticiens et ces chiffres que je vous donne, vous voudrez bien les prendre pour une indication.
C’est la même chose pour les sdf. On ne peut pas être tout à fait précis sur le nombre des morts de la rue. Car oui, comme le disait récemment un médecin parisien : Comment voulez-vous différencier le cadavre d’un sdf de celui d’un touriste étranger qui aurait perdu ses papiers ? C’est vrai, je vous le demande. Et si en plus, il s’agissait de celui d’un sdf qui serait aussi sans papier, comment voulez-vous qu’il fasse, ce médecin ? Qu’il le compte deux fois ? En France, une association tente d’additionner les sdf morts en hiver comme en été et là aussi, les chiffres viennent de paraître. Le recensement pour 2007 donne 187, mais les comptes ont été arrêtés début novembre.
Il faudra y ajouter un nom, celui d’André Gérard, 61 ans, mort de froid il y a trois jours au Bois de Vincennes où il résidait. André Gérard était handicapé. Il était, comme on dit, chaisard. Un sans domicile fixe à mobilité réduite, notre monde est capable d’inventer beaucoup de choses.
Il y a deux jours, le président Sarkozy proposait de « mettre l’homme au centre de la politique » mais pour l’instant, à ce qu’on voit, l’homme, il serait plutôt au milieu du bois sur sa chaise roulante. Allez, bonne journée et puis aussi bonne chance.