Lautresite, le jour, les billets du mois de janvier 2008
   


 
 

:




En ce jour du lundi 7 janvier 2008,
Ne vous l’avais-je pas dit, Serge, et ne vous l’avais-je point prouvé, la dernière semaine où nous nous sommes parlé, que parmi toutes les choses appelées à se dérouler sur cette terre et dans notre temps, c’était les plus improbables qui avaient le plus de chance de se produire ? Ne vous avais-je pas dit, chers auditeurs postbelges et postmodernes, que nous devions en finir avec nos habitudes et que nous étions appelés à vivre sous le régime des nouvelles nouveautés ? Et que parmi ces innovations auxquelles nous allions devoir nous accoutumer, l’apprivoisement du risque n’était pas la moindre ?
Regardez, cette année n’avait pas commencé qu’un feu d’artifice était annulé. Cette année n’avait pas quatre jours qu’un rallye était supprimé. Or voilà bien ce que l’on appelle des madeleines, n’est-ce pas ? Des choses qui vont avec le sapin et la bûche. Des choses qui nous rendent le temps coutumier et les années routinières…
Mais 2008, en quelques heures, a signalé sa différence. Attendez-vous à attendre ce que vous n’attendiez pas ! Voilà ce que nous dit ce nouveau millésime où nous aurons 366 jours pour digérer ce que nous admettions d’habitude en 365. (...)