Lautresite, le jour, les billets du mois de décembre 2007
   


 
 

:



En ce jour du mardi 18 décembre 2007,
C’est du Balzac, bien sûr. Mâtiné de Dickens. Peut-être que c’est du Simenon, aussi. Et pourquoi pas du Chabrol. Parce que voilà, aujourd’hui nous allons en France profonde. Là où le temps s’accompagne d’un petit verre de côtes chalonnaises, un p’tit rouge au comptoir, l’heure est matinale d’accord, mais oui ou non, est-on fiers d’être Bourguignons…
Et donc, mon premier est bourguignon et se définit lui-même comme « un vieil homme de la vieille droite ». C’est un propriétaire terrien, un viticulteur, il a un château, une entreprise. Il fut officier de l’armée française en Algérie. C’est un notable notoire dans sa région. Il a été président d’un petit syndicat de petits patrons. Il s’appelle Michel Millet. Il a 73 ans. Et depuis quelques jours, sa vie a changé.
Mon second n’est pas bourguignon, n’a pas de papiers et est le second de mon premier. Clandestin, mais avec un travail déclaré et un contrat à durée indéterminée. Il paie ses cotisations sociales. Il est algérien. Il s’appelle Benali Sahnoune. Il est devenu vigneron. Il travaille sur les terres de Michel Millet. Il a 40 ans. Et depuis quelques jours, sa vie a changé. (...)