Lautresite, le jour, les billets du mois de novembre 2007
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".


Pour visiter le site d’Eur@dionantes :

http://www.euradionantes.eu/

C’est là que se déroulait une rencontre autour d’une initiative formidable, une radio européenne réalisée par des jeunes gens d’entre 20 et 30 ans, surtout des jeunes filles d’ailleurs, par petites promotions de six ou sept, des Suédois, Allemands, Hongrois ou Portugais, en formation pour six mois, ça s’appelle « Euradionantes » et c’est la première « radio-école » du genre.
Une radio-école, c’est exactement comme une auto-école. De la même façon qu’une auto-école n’est pas une école pour autos mais bien une école qui permet d’apprendre et de comprendre la voiture, cette radio-école européenne entend se demander à la fois si l’on peut construire une radio en parlant de cette chose incommunicable qu’on appelle l’Europe et s’il ne serait pas possible, par hasard, de fabriquer de l’Europe à partir des radios locales… Et nous étions donc, autour de ces questions, une cinquantaine d’Européens de toutes sortes, d’une quinzaine de nationalités, et nous avons senti là-bas vibrer ces conformités qui séparent et ces différences qui unissent. C’est pourquoi, sortant de ce week-end, l’Europe décida de travailler ensemble…
Pourquoi je vous parle de ça ? Parce que cela se passe à Nantes et non pas à Bruxelles, à Strasbourg ou même à Luxembourg. Lorsque le Centre ne répond plus ou bien qu’il est muet, il faut apprendre à le contourner. On finira peut-être par comprendre que les vrais problèmes du Centre se traitent dans ses banlieues. On a vu, à Nantes, une école de journalisme belge francophone nouer des accords avec une école de journalisme belge néerlandophone… Alors, soyons résolument périphériques. Et toute ressemblance avec une situation existante ou continuant d’exister n’est évidemment pas fortuite. Allez, bonne journée et puis aussi bonne chance !.