Lautresite, le jour, les billets du mois de novembre 2007
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".


La décision du maire de Cugnaux a un parfum de scandale, ajoute-t-il. On se s’inscrit pas en faux avec autant de légèreté face à la Grande Muette. Il serait normal que la population conspue cette initiative qui menace d’une astreinte tout qui rend à Cugnaux un dernier soupir emprunté à personne. Une amende post-mortem est trop tardive pour se contenter d’être honorable.
Après avoir pris une telle décision, je subodore que le maire respire la santé pour laquelle plus aucun Cugnalais ne doit trinquer, même avec le vin du cru. (Peut-être leurs caveaux servent-ils à conserver le vin…).
Pourquoi ne pas construire à Cugnaux un lieu de crémation en forme de pipe de Magritte, lui qui avait inventé le cercueil assis? Reprenons donc une bonne rasade de surréalisme et en cette période à la fois proche des fêtes de la nativité et de la mort de la Belgique pourquoi n’envisagerions-nous pas de rattacher la Wallonie à Cugnaux? Car finalement, aujourd’hui,
termine cet auditeur, il n’y a pas loin de Cugnaux au cougnou ».
Et de Cugnon non plus ai-je envie d’ajouter pour ne pas être en reste et faire mon malin. Mais merci, Monsieur M, de me permettre de saluer par votre intermédiaire, les auditeurs qui, sur le blog qui vient juste de fêter son premier mois d’existence, ajoutent ici et là leurs commentaires. Car voilà, il n’y a pas les chroniqueurs d’un côté et les auditeurs de l’autre. Il y a surtout de quoi construire un lien, une connivence, et puis ce qu’on appelle du beau mot d’intelligence. La faculté donc, de créer de l’entendement. C’est-à-dire aussi du politique ? Car après tout, ne sommes-nous pas, vous et nous, des travailleurs de l’aube, des appointés du petit matin ? Ça rapproche.
C’est pourquoi je vous proposerais bien, chers auditeurs postmodernes, de créer une association. Une association d’idées, bien entendu. Allez, bonne journée et puis aussi bonne chance.