Lautresite, le jour, les billets du mois de novembre 2007
   


 
 

:



En ce jour du jeudi 22 novembre 2007,
Chers auditeurs postmodernes et postbelges, je vous le dis, suivons l’exemple de Philippe Guérin, maire d’une des 36000 communes de France dont je doute que le nom soit jamais parvenu à vos aimables oreilles, la municipalité de Cugnaux, et faisons comme lui une bonne fois pour toutes : arrêtons les concessions.
Les estimables habitants de Cugnaux s’appellent les Cugnalaises et les Cugnalais et nichent leurs 13 kilomètres carré dans la banlieue sud-ouest de Toulouse. Les Cugnalais sont au nombre de 13.000 de sorte que vous pouvez aisément calculer la densité de population sur ce territoire où l’on cultive la vigne, c’est entendu, mais où l’on produit aussi du parfum, c’est déjà moins courant.
Le maire de tous les Cugnalais a fait voter récemment un arrêté municipal interdisant « à toute personne ne disposant pas de caveau de décéder sur le territoire de la commune », ajoutant, le bougre, que les contrevenants s’exposaient à de sévères sanctions.
C’est que sur ce bout de terre où, on aura compris que l’on ne manque ni de nez ni de palais, il n’est guère aisé de trouver un coin où se loger, une fois qu’on a trépassé. (...)