Lautresite, le jour, les billets du mois de novembre 2007
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".


On aurait peut-être dû l’appeler Vincent, car il semble bien que cette idée de tiroir, on la doive à un prêtre devenu saint et peut-être bien aussi précurseur de l’aide humanitaire et de l’action sociale, Vincent Depaul, un type magnifié, une icône, qui s’occupa des enfants trouvés, des galériens, des condamnés à mort, des blessés des champs de bataille, de la lie de la terre donc, et voilà qu’aujourd’hui, nous reprenons ce virage vers le 17ème siècle et que dirions-nous en y croisant Vincent et son tiroir, sinon que nous vivons des temps de confusion et que la preuve, c’est que nous confondons les temps ?
Nous avons avec le présent des problèmes de conjugaison et de grammaire. Nous nous pensons aujourd’hui, mais nous en sommes en fait restés à hier. Nous nous croyons déjà demain, mais il n’y a rien à faire, nos nuits sont trop claires pour que le matin vienne. Nous guettons le futur, nous voudrions faire des déserts des oasis, nous voulons prévenir le malheur et faire un monde meilleur, mais nous nous retrouvons avec cela, un tiroir à bébé, un truc du 17ème siècle et la charité remplace toujours la justice.
Ce tiroir à bébés, c’est peut-être bien après tout, le cercueil des hommes qui ne sont contemporains que de leur propre confusion. Et l’on se pose cette question de savoir quel bruit cela fait exactement, un tiroir à bébé quand on le referme. Est-ce que ça fait le même bruit, par exemple, qu’une porte de centre fermé qui ne s’ouvre pas ?
Si la chronique est brève aujourd’hui, c’est qu’on trouve le monde petit. Plus petit, beaucoup plus petit que le petit Thomas LePetit. Allez bonne journée et puis aussi bonne chance.