Lautresite, le jour, les billets du mois d'octobre 2007
   


 
 

:




En ce jour du vendredi 26 octobre 2007,
Quatrième et dernier épisode de notre feuilleton sur les vertus cardinales qui animent l’homme postmoderne : la capacité de procrastination. La procrastination ! La faculté donc de remettre une chose au lendemain ! Une des vertus les plus utiles à l’homme contemporain, mais en vérité vieille comme le monde et d’ailleurs n’est-ce pas les Romains qui ont inventé le mot, crastinus, demain et pro, pour ? Pour demain donc. Encore qu’il faille s’étonner ici que le mot ait complètement disparu de la langue française entre l’an 1639 et la fin du 18ème siècle, de quoi il nous faudrait conclure qu’à l’époque du roi Soleil et des Lumières chaque chose avait sa place et venait à son tour…
Mais enfin, nous le voyons bien. Remettre à demain ce que l’on peut faire aujourd’hui est un exercice dans lequel en vérité nous excellons. Certains mauvais esprits, dont je ne suis pas, estiment d’ailleurs que le synonyme le plus exact de « procrastination » est « compromis à la belge » et que sur ces questions, Jean-Luc Dehaene fut un maître inégalé. « Tant que le problème ne se pose pas, disait-il, il n’est pas besoin de trouver une solution». Et on dirait bien qu’il a fait des émules, Jean-Luc, en orange et en bleu, puisqu’il semble bien que demain s’écrive au conditionnel. (...)