Lautresite, le jour, les billets du mois d'octobre 2007
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour sur le blog de "Matin première".


Et puis hier, on aurait dû voir flotter aussi autre chose dans les rues du quartier. Car c’était la journée mondiale de lutte contre la pauvreté et les organisateurs belges auraient voulu que nous attachions un drap à nos fenêtres. J’ai fait le tour du pâté, puis d’un autre pâté, je n’en ai pas vu un seul. Pas de drap aux fenêtres, rien. Pas un drap qui jouxte par exemple un drapeau. Rien. Je me suis dit alors que c’était sans doute que nous arborons quand nous ne voulons pas perdre. Et que nous n’arborons pas ce que nous avons déjà perdu.
Ces draps-là demandaient pourtant à couler sur les façades, comme des draps de prisonniers échappés et entendaient illustrer le slogan « Dénouons le nœud et luttons contre cette injustice ». Et cette journée-là, on l’aura noté, venait juste après la journée mondiale de l’alimentation, une litote, une périphrase, pour ne pas dire « journée mondiale contre la faim ». La faim, la pauvreté. Ces deux jours, on aurait dit un programme gouvernemental.
Alors, nous restons avec des chiffres. La faim : dans le monde, un enfant de moins de 5 ans meurt chaque cinq secondes, on vous l’a seriné ici même. La pauvreté : en Belgique, un habitant sur sept est pauvre et la pauvreté, c’est 822 euros par mois, on vous l’a répété ici aussi. Qu’est-ce qu’on peut bien faire avec ces chiffres ? J’en vois qui se demandent si finalement, ce n’est pas le pavillon des pirates qu’il faudrait hisser sur sa cheminée. Allez bonne journée et puis aussi bonne chance.