Lautresite, le jour, les billets du mois d'octobre 2007
   


 
 

:



En ce jour du mardi 8 octobre 2007,
On se demande ici et là si nous sommes responsables des fautes de nos pères. On se demande ici et là que faire de la repentance et de la mémoire. On se demande ici et là s’il n’est pas inutile de toujours battre sa coulpe pour le passé tandis que l’avenir nous appelle et nous interpelle. On se demande ici et là s’il faut user de la mémoire comme d’un droit ou l’observer comme un devoir.
Moi je dis, quand il s’agit d’Histoire, rien ne vaut une petite histoire. Cela se passe au siècle dernier, il y a 103 ans exactement, en 1904. A l’époque, l’Empire allemand dispose d’une colonie dans l’actuelle Namibie. Peuplée de tribus, dont celle des Héréro, en révolte permanente. Un général venu exprès d’Europe, le général Von Trotha, se chargea de leur déclarer une guerre totale qu’il préféra appeler une « guerre raciale ». Et il y eut, au final, entre 50 et 70.000 morts. La tribu comptait environ 80.000 membres.
Pourquoi je vous en parle aujourd’hui ? Parce que les descendants du général Von Trotha étaient ce dimanche en Namibie. Comme l’Allemagne l’a fait il y a 3 ans, ils ont demandé pardon au nom de leurs ancêtres. « Nous, famille von Trotha, sommes profondément honteux des terribles événements qui ont eu lieu il y a 100 ans. (...)