Lautresite, le jour, les billets du mois d'octobre 2007
   


 
 

:



En ce jour du lundi 1er octobre 2007,
Dans la foule de nos contemporains, il existe de belles figures et de temps en temps on se dit : « Tiens, je suis bien heureux de partager avec celle-ci ou celui-là le même temps et le même espace ». « C’est bien de l’avoir sur terre en même temps que nous », disait vendredi à la radio un artiste congolais parlant d’un ami à qui il souhaitait rendre hommage. Hé bien, chers auditeurs contemporains, nous avons la chance d’avoir en même temps que nous sur terre le sociologue d’origine polonaise Zygmunt Bauman. C’est un bonheur et c’est un honneur.
Zygmunt Bauman a 82 ans aujourd’hui et son œuvre nous arrive d’Angleterre où il vit depuis longtemps. Elle nous arrive comme une chose nouvelle parce que de l’Angleterre nous viennent plus souvent des résultats de football que les livres des philosophes. Donc, nous découvrons depuis quelques années des livres dont les titres ont souvent en commun le même adjectif : « L’amour liquide », « La vie liquide » « Le présent liquide ».
Car là où beaucoup aujourd’hui parlent de développement durable, Bauman se demande si nous ne vivons pas plutôt sous le règne du temporaire, du flexible, du remplaçable, de liens affaiblis et de solidarités dissoutes. Ce que vous tenez dans vos mains, vous pensiez que c’était du sable mais non, c’est de l’eau. (...)