Lautresite, le jour, les billets du mois de septembre 2007
   


 
 

Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Vous pouvez aussi laisser un message sur le tout nouveau blog de "la première"


Ecouter la chronique du jour.

Sur quoi, le Conseil général de la Loire, trouvant quant à lui la région fort avenante et les recettes touristiques importantes déposa plainte pour diffamation et dénigrement. Rohmer et sa rivière se retrouvent aujourd’hui même au tribunal de Montbrison. Un juge devra décider ce qui du beau ou du laid est le plus juste.
Le poète belge William Cliff, lui, c’est une cheminée qui l’a emporté. En 2004, il était en France, à l’invitation d’une région encore qui voulait envoyer des écrivains fouiller son patrimoine. Cliff s’était arrêté dans une verrerie. Il a écrit sur elle un livre aujourd’hui introuvable et une phrase terrible que là aussi l’on attaqua, l’on menaça et que l’on finit par interdire et retirer de la vente.
Cette phrase c’était : Une cheminée monte à contre-jour lâchant des gaz qui ne semblent pas bons. Le patron de cette verrerie a jugé diffamant ce vers malodorant. Ses menaces ont eu raison de l’éditeur qui a retiré les livres des librairies.
Vous trouvez cela stupide et la phrase inoffensive ? Mais c’est comme cela désormais : on ne peut plus avoir d’avis aujourd’hui sur les choses qui sentent ou qui serpentent et l’on peut se retrouver au prétoire pour avoir dénigré une rivière ou insulté une cheminée. Un jour très proche, voyez-vous Sophie, il nous faudra défendre la liberté d’impression. Allez bonne journée et puis bonne chance.