Lautresite, le jour, les billets du mois de septembre 2007
   


 
 

:


En ce jour du lundi 24 septembre 2007,
Ah, ce qu’ils nous font plaisir à voir, les petits moines de Rangoon. Et ce qu’ils nous épatent aussi. Pas seulement par leurs défilés extrêmement calmes et disciplinés — on y lit aucune colère mais, ce qui est bien pire, de la détermination — mais aussi par ce qu’ils nous donnent à voir comme intelligence politique, ce qui devient bien rare.
Voilà une semaine qu’ils se promènent, on n’ose même pas dire qu’ils manifestent. Officiellement, il s’agit là de protester contre la hausse des matières premières et singulièrement celle du prix des carburants. Ce qui nous surprend tout de même un peu dans un pays où il semble bien, mais sans doute est-on mal informé, que les gazoducs sont légion et les investissements totaux.
Mais comme l’on doute aussi que le confort corporel soit pour un moine bouddhiste une priorité d’existence, on se demande si ces petits hommes orange ne sont pas en train d’appliquer là ce que l’administration des impôts américaine avait fait avec Al Capone, aller chercher l’adversaire là où il ne s’y attend pas. Et ils se promettent d’employer pour arriver à leurs fins une arme fatale. Celle du boycott.
Du temps où il rédigeait un rapport fort controversé sur la présence de Total en Birmanie, Bernard Kouchner doutait que l’embargo et le boycott fussent des solutions intelligentes. (...)