Lautresite, le jour, les billets du mois de septembre 2007
   


 
 

:




En ce jour du jeudi 13 septembre 2007,
Une poule sur un mur qui picote du pain dur vaut mieux qu’un poulet élevé en plein air, en tout cas ça m’en a tout l’air. Hier matin, on s’est réveillé avec cette information comme quoi les œufs pondus en batterie vaudraient beaucoup mieux pour notre santé que ceux qui le sont benoîtement dans la nature, dans votre poulailler, dans votre jardinet. Car ce n’est pas la poule qui fait l’œuf, ça y est maintenant on le sait : c’est la terre. Et cette terre ne serait pas saine.
Car voilà, on a entendu des mots qui font peur, les gros mots de la chimie et de la pollution : les mots dioxine, PCB, métaux lourds, … nous qui en étions encore à la salmonellose et qui, pour cette raison, cuisions plus que de nécessaire notre omelette et avions oublié depuis belle lurette la recette des œufs mollets. Il y a donc plein de choses dans le sol que farfouillent nos poules et, allez savoir, peut-être qu’on y trouve aussi un peu de la barquette en polystyrène dans laquelle on nous vend notre poulet en grande surface.
Aux œufs du jardin, individualisés, presque connus par leur petit nom, il nous faudrait donc préférer les œufs de batterie, rendus intensifs, certains disent collectivisés, d’autres même concentrationnaires. (...)