Lautresite, le jour, les billets du mois de septembre 2007
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Ecouter la chronique du jour.


Devant ces salves que tirent nos voisins français, l’on se demande si c’est nous qui ne voyons pas ce qui se déroule sous nos yeux — quand l’histoire passe, elle ne défile pas avec la musique, elle fait un petit bruit discret, il est difficile de bien l’entendre — ou bien si nos voisins ont l’oreille plus aiguisée que nous et qu’il nous faille, toutes affaires cessantes, nous rallier à la pression médiatique hexagonale et en conclure que la fin du régime ayant été déjà rédigée, il nous reste à écrire sans attendre le mot « fin » en dessous de la Brabançonne qui, vous le savez comme moi, a été écrite par un Français.
C’est drôle, mais je lisais récemment le très beau livre du Polonais Andrzej Stasiuk ; ça s’appelle « Sur la route de Babadag », c’est une espèce de road-movie dans les pays de l’Est d’après la chute du Mur et j’y ai trouvé ceci qui répond mieux à l’enthousiasme français que je pourrais le faire : « Les petits pays, dit-il, devraient être dispensés de leçons d’histoire. Ils devraient flotter, tels des îles, quelque part en bordure du cours des événements. On devrait protéger les petits pays comme on protège l’enfance. »
Vous ne trouvez pas qu’elle est belle, cette phrase : « On devrait protéger les petits pays comme on protège l’enfance » ? C’est tellement beau qu’on en est à se demander s’il existe quelque part un Child Focus à qui signaler les petits pays qui disparaissent. Allez, bonne journée, Sophie et puis bonne chance.