Lautresite, le jour, les billets du mois de juin 2007
   


 
 

:



En ce jour du mardi 26 juin 2007,
Monsieur Erich Priebke est un homme dangereux. Imaginez-vous : à 93 ans, il roule en scooter dans les rues de Rome. A 93 ans ! Il faut dire que Monsieur Erich Priebke connaît bien Rome. Il y fut capitaine SS pendant la deuxième guerre mondiale. C’est dire s’il a pratiqué les rues de la ville, les ruelles, les trottoirs et les caves aussi, évidemment. Erich Priebke est l’un des deux responsables du massacre des Fosses Ardéatines, 335 Italiens fusillés le 24 mars 1944 en représailles à un attentat de la résistance ayant fait, la veille, 33 morts. Dix Italiens, donc, pour un Allemand. Erich Priebke fut retrouvé en Argentine, en 1994 — 50 ans plus tard, donc si l’on compte bien. Extradé vers l’Italie en 1995, son procès, ses procès, dirons-nous, auront été de quelque côté que l’on se place ou bien des farces ou bien des scandales. Toujours est-il que le criminel nazi est aujourd’hui à moitié libre : son grand âge l’avait déjà tiré de prison pour se voir assigné à résidence, une résidence qu’il peut désormais quitter pour, je cite, aller travailler chez son avocat. Et voilà pourquoi Erich Priebke, libéré en raison de ses vieux os travaille et roule en scooter à 93 ans. On est au bout de rien ou de pas grand-chose dans ces histoires de génocide. Récemment, c’est aussi en Argentine que l’on a retrouvé le passeport qui a permis à Adolf Eichmann de fuir l’Europe. (...)