Lautresite, le jour, les billets du mois de juin 2007
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Lien vers le site de la RTBF, pour écouter la chronique du jour.



Sur quoi, il revient à la mémoire de Monsieur Grezbski les mots de guerre froide qu’il n’avait sans doute jamais oubliés. Ils viennent, par la même occasion, de refaire leur apparition dans notre vocabulaire contemporain. Vladimir Poutine menace en effet de pointer en retour, ses propres missiles vers la Pologne et l’Europe. Il était donc intéressant de lire l’interview que Vladimir Poutine a accordée avant la réunion du G8, à quelques journaux du Groupe des 8. « Bien sûr que je suis un pur et absolu démocrate ! répond-il à une question perfide. La tragédie, c'est que je suis le seul pur démocrate au monde. Voyez les États-Unis : des tortures horribles, des sans-abri, Guantanamo. Voyez l'Europe : des manifestations violentes, durement réprimées. Même les Ukrainiens se sont discrédités et vont vers la tyrannie. Depuis la mort de Gandhi, je n'ai personne à qui parler ! ». Voilà une assertion bien étonnante. Nous n’aurions pas osé, ici, la comparaison entre celui qui disait des Tchétchènes : « S’ils sont aux toilettes, nous irons les buter dans les chiottes » et celui qui écrivait "Œil pour œil rend le monde entier aveugle". D’autant que le Mahatma a été assassiné en 1948 quand le président est né en 1952, ce qui, en tout état de cause, leur aura donné assez peu de temps pour faire connaissance. Ainsi va le monde, mes bons amis… Tandis qu’un cheminot polonais revient du pays des ténèbres, il se trouve un Président russe pour désespérer de ne plus pouvoir parler à des gens déjà morts à sa propre naissance. Mon dieu, si le téléphone rouge existe encore, faites que ce soit Monsieur Grezbski qui décroche !