Lautresite, le jour, les billets du mois de juin 2007
   


 
 

:



En ce jour du lundi 4 juin 2007,
Vous y avez vraiment cru, vous, à l’information dont je vous parlais la semaine dernière comme quoi 27 Africains naufragés étaient restés accrochés trois jours durant à l’armature métallique d’une cage à thons au large de l’île de Malte ? Vous avez vraiment cru que le bateau qui tractait cette cage à thons avait refusé de les embarquer et que les navires qui les croisaient n’avaient pas voulu les faire monter à bord, les laissant ainsi dériver, sans boire ni manger ? Vous êtes décidément d’indécrottables crédules. Vous croyez tout ce qu’on vous dit. Ne pouvez-vous pas faire comme saint Thomas et pratiquer un peu le libre examen ? Tiens, pour le même prix, je parie que vous avez cru aussi à cette histoire de télé réalité néerlandaise et à ce rein mis au vote vendredi dernier. Je gage que vous avez fait comme la Commission européenne, comme l’ensemble des journaux de la planète et comme moi : vous y avez cru. Et pourtant, ne vous avais-je pas fait un petit couplet, l’autre semaine, sur la différence entre le réel et le vrai ? Sur le mensonge qui ne serait jamais qu’un moment de la vérité ? Sur la fin qui justifierait les moyens ? Et je vous avais même cité Machiavel comme je le refais aujourd’hui : « Ce qui est à désirer, c'est que si le fait l'accuse, le résultat l'excuse ». (...)