Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2007
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Lien vers le site de la RTBF, pour écouter la chronique du jour.



La finance, c’est comme la littérature, ça ne se fait pas avec des bons sentiments. Mais, pourquoi, je vous le demande, dès lors que l’économique se marie au technologique, certains sont-ils prêts à retrouver leurs réflexes d’enfants et à sacrifier à la pensée magique ce qui leur reste de naïveté ? On avait bien cru aux avions renifleurs. Vous vous souvenez de cela, du temps de Giscard d’Estaing, les avions renifleurs ? Le Président lui-même avait donné son accord à la fabrication de ces machines soi disant capables de repérer, depuis un avion, des gisements pétrolifères. Il faut dire que nous sortions du premier choc pétrolier et que la France de ce moment–là n’avait pas de pétrole mais voulait des idées. C’était du flan, une autre escroquerie. Le rêve du tunnel sous la Manche aussi, beaucoup l’ont fait. A commencer par Napoléon. Et pourtant, Eurotunnel aujourd’hui continue de vivre des heures troubles, on parle de faillite, de liquidation. Là aussi, des milliers de petits porteurs ont investi leurs économies. Elles sont désormais englouties. Mais c’était un beau rêve et ce tunnel, d’ailleurs, existe. Aujourd’hui, 800.000 personnes attendent pourtant de savoir si ce rêve-là aussi devra être démonté brique par brique. Le cours de la Bourse est irrationnel, sans doute, mais il est impitoyable. Il n’y a pas de parachutes dorés pour ceux qui perdent leurs illusions et leur argent.