Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2007
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Lien vers le site de la RTBF, pour écouter la chronique du jour.



Si on y regarde de près, nous n’avons jamais arrêté de nous déplacer. Un rapport édité avant-hier nous dit que cela va continuer. Et s’amplifier, même. Cette étude n’est pas publiée par n’importe qui, mais par l’ONG britannique Christian Aid qui l’a réalisée en partenariat avec le Conseil œcuménique des Eglises, quelque chose de sérieux, réunissant catholiques, orthodoxes et protestants, 340 Eglises au total. Le slogan de cette ONG chrétienne est « Nous croyons qu’il y a une vie avant la mort », je vous le dis parce qu’en ces matières, l’humour est une forme de rédemption. Qu’est-ce qu’elle nous dit donc, cette étude ? Que d’ici à 2050, les conséquences du changement climatique pousseront un milliard de personnes à migrer. Que d’ici à 2050, 3,2 milliards de personnes manqueront d'eau. Et que chaque année, entre 2 et 7 millions de personnes seront affectées par la montée des mers. Le rapport porte un titre évocateur : « Marée humaine ». Et il nous dit qu’en vérité, ce que nous connaissons des réfugiés aujourd’hui — les réfugiés dits économiques et les réfugiés politiques — n’est jamais que l’avant-garde de cette marée-là et qu’il va falloir se serrer un peu. Ce week-end, aux Canaries, sont arrivés de nouveaux cayucos transportant des clandestins. Ils étaient 430. En leur regardant bien dans la bouche, peut-être bien qu’on pourrait leur voir une mâchoire plus étroite avec moins de dents dedans. Peut-être qu’il a déjà débarqué, l’homo futurus.