Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2007
   


 
 

:



En ce jour du mardi 15 mai 2007,
L’homme nouveau arrive. L’homme nouveau est presque là. Il est déjà, en tout cas, dans les petits papiers du paléontologue français Jean Chaline, spécialiste de l'évolution des rongeurs et des hominidés, qui vient de dresser une sorte de portrait-robot de l’homo futurus : ce que nous devrions devenir, vers quoi nous allons, ce que nous serons peut-être. Nous grandirons un peu, nos mâchoires se réduiront, nous aurons moins de dents, peut-être que notre visage deviendra plus large, nous mangerons sans doute plus de liquides que de solides, notre cerveau aussi pourrait évoluer mais pas trop, car s’il augmentait en taille et en poids, nous devrions relever la tête et marcher en regardant en l’air. Vous imaginez : il aurait l’air malin, l’homme nouveau. Cela fait deux millions d’années que les hommes arpentent la terre des hommes et bien sûr, ils ont beaucoup changé. Je veux dire : ils se sont beaucoup adaptés. Mais il existe des invariants, des choses qui ne bougent pas. Sur l’échelle du temps humain, par exemple, nous avons toujours été des peuples migrateurs, il n’y a pas longtemps que nous sommes sédentaires. N’avons-nous pas appris hier que les premiers habitants de l’Australie étaient issus d’une vague d’immigration venue d’Afrique, il y a 50.000 ans ? (...)