Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2007
   


 
 

:



En ce jour du lundi 14 mai 2007,
Peut-on être citoyen de l’Eurovision, je vous le demande, Sophie. Parce que c’est un monde plein d’enseignements, l’Eurovision. Ce qui s’y passe ne se déroule pas tant sur scène qu’au téléphone, vous savez bien, le célèbre moment : « Bonsoir Helsinki, voici les résultats du public belge ». Sur scène, on chante, mais c’est au téléphone que se tracent des frontières invisibles. Il y a ainsi une Europe des marges, une Europe périphérique, qui prend rarement une parole qu’il est possible, cependant, de lire politiquement. Voici donc la Serbie confortée par l’Eurovision dans sa présidence du Conseil de l’Europe. Avec l’assentiment et le soutien des récents ennemis et des anciens alliés. De Sarajevo comme de Podgorica, on mande que la Serbie vaut bien 12 points. La Serbie sort victorieuse d’un combat métaphorique. Ce qu’elle rejoint là, c’est le chœur de l’Europe. Chœur, comme chorale. Un ensemble. Peut-être veut-on lui dire qu’il est temps d’inventer une autre chanson que le turbofolk, cette musique nationaliste que fredonnent encore quelques idiots dans leur palais de Belgrade. (...)