Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2007
   


 
 

:



En ce jour du mercredi 9 mai 2007,
Sur la façade de la prison de Saint-Gilles, il y a deux plaques commémoratives : l’une que l’on fleurit le 11 novembre, l’autre le 8 mai. La plaque que l’on fleurit le 8 mai rappelle que « Trente mille patriotes, hommes, femmes et enfants, ont vécu ici les premières heures de leur long martyre ». L’autre, que l’on fleurit le 11 novembre, indique sobrement : « De cette prison sont partis pour être fusillés au Tir national… ». Suit une liste de noms, trente-cinq exactement, parmi lesquels ceux de Gabrielle Petit, Edith Cavell ou Philippe Baucq. C’est au-dessus de la plaque que l’on fleurit le 11 novembre qu’une main a écrit à la bombe — je dis bien a écrit à la bombe —cette phrase énigmatique : « Et ça vous amuse ? ». La plaque est placée haut sur le mur, il a fallu à la main à la bombe aller encore plus haut pour écrire « Et ça vous amuse ?». Qu’est-ce que cela peut bien vouloir signifier, au-dessus de noms de résistants fusillés entre 1915 et 1918 ? Qu’est-ce qui est censé être amusant et qui, en toute hypothèse, cela devrait-il amuser ? (...)