Lautresite, le jour, les billets du mois de mai 2007
   


 
 

:



En ce jour du jeudi 3 mai 2007,
Il y avait un débat hier soir, mais je n’en dirai rien. Parce que voilà, je savais que ce matin, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne, je devrais vous parler. Et que nous avons un choix à faire, nous les travailleurs du petit matin : voir ou dormir, il faut choisir. Alors, écrire, au moment d’éteindre votre téléviseur et que vous l’êtes tout autant, je veux dire éteint, est un exercice auquel le chroniqueur est traditionnellement rétif. Car écrire tard nuit, chacun sait cela. Et parler tôt aussi, d’ailleurs, mais ça on le sait moins. Aussi bien me suis-je permis d’avoir l’esprit de suite et de revenir sur le billet d’hier car une chronique peut aussi être un feuilleton et lorsque l’on trouve un bon client, on le garde. Et Paul Wolfowitz est de ceux-là. Ainsi donc, tant qu’à en rester dans les pronostics et les conjectures, le président de la Banque mondiale s’est-il aperçu que beaucoup de ses employés jouaient sur un site de paris en ligne et que le sujet de ces paris, c’était lui, Paul Wolfowitz. Démissionnera, démissionnera pas, c’est sur cela que l’on joue. (...)