Lautresite, le jour, les billets du mois d'avril 2007
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Lien vers le site de la RTBF, pour écouter la chronique du jour.



Et la Belgique fait quelque chose qu’elle refuse souvent pour d’autres : elle offre l’asile. Il faut dire que chacun s’y retrouve : la sécurité sociale française paie les soins moins chers que chez elle, ce qui est de toute façon beaucoup plus que ce que rembourse la sécu belge pour le séjour de ses propres malades. En foi de quoi, les échanges entre les francophones de France et de Belgique se passent bien mieux dans le secteur des pathologies mentales que pour les inscriptions dans les Hautes écoles, par exemple. Même si tout n’est pas rose pour autant. La France n’est pas toujours satisfaite de la qualité des services wallons et dénonce même une « politique commerciale » visant à attirer les patients français. Ils sont donc nombreux à réclamer la création de structures en France même. C’est le cas de Howard Buten qui a dû se battre récemment pour conserver le petit institut qu’il a créé. Au fait, Buten n’est pas seulement écrivain et thérapeute. Il est aussi clown. Il joue, le soir, sous les traits de Buffo, son nom de scène. Clément Triboulet aussi est clown. Il anime au Forem des formations de chômeurs. Serge Kubla s’en est ému avant-hier. Il trouve cela ridicule, un clown qui donne des cours au Forem. C’est drôle, mais le même jour on apprenait qu’en France, clown était devenu officiellement une discipline universitaire. Vous pouvez désormais l’apprendre à l’université de Lyon, si vous avez Bac+2. "La demande d'animations par les clowns est grande, notamment dans les hôpitaux » dit une responsable de l’université..." Rêvons un peu : que des clowns universitaires lyonnais forment des chômeurs wallons pour s’occuper des autistes français. Vous me trouvez cynique, Sophie ? Oui, mais c’est pas moi qui ai commencé.