Lautresite, le jour, les billets du lois d'avril 2007
   


 
 

:



En ce jour du mardi 17 avril 2007,
Je terminais mon billet d’hier sur cela : Malraux et ce 21ème siècle qui serait spirituel ou qui ne serait pas. C’est une phrase que Malraux a peut-être bien pensée, mais qu’il n’a jamais écrite ni même prononcée. Mais tout de même, il faut bien admettre que la question de l’homme, de ses comportements et de son destin taraude beaucoup de gens ces temps-ci.
Tenez, prenez Monseigneur Léonard et Nicolas Sarkozy. Tandis que l’évêque évoquait, dans une interview détonante, l’anormalité de l’homosexualité, le candidat Sarkozy, dans une autre interview surprenante, plaidait pour l’inné. Inné, comme inéluctable. « J'inclinerais pour ma part à penser qu'on naît pédophile » a-t-il dit, ajoutant que si 1200 jeunes se suicident en France chaque année, ce n’était pas « parce que les parents s'en sont mal occupé mais parce que, génétiquement, ils avaient une fragilité ». Comme quoi, le candidat à la République ferait presque passer l’homme de Dieu pour un dangereux darwiniste. La pédophilie serait innée. Le suicide serait inné. Et, comme chacun sait, avec l’inné on ne peut pas négocier. C’est avec l’acquis qu’on peut travailler. (...)