Lautresite, le jour, les billets de mars 2007
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Lien vers le site de la RTBF, pour écouter la chronique du jour.



Pas question de divorcer, a dit la juge, vous êtes musulmane et les coups sont reconnus par le Coran. Affaire suivante. Et d’ici là, cachez ces coquards que la justice des hommes ne saurait voir. Il y a les choses qui finissent par commencer. Par exemple, l’accord de paix en Irlande du Nord. Cela fait quarante ans qu’on l’attend. J’ai l’impression que Ian Paisley a toujours existé. Je crois qu’il est aussi vieux que les guerres d’Irlande. Mais maintenant, ça a l’air d’être bon. C’est ce que dit Tony Blair et aussi le reste du monde. Le gouvernement commun catholique et protestant, chrétien donc, prendra ses fonctions le 8 mai prochain. C’est une belle date, le 8 mai, c’est celle où, d’habitude, nous terminons les guerres, pourquoi pas celles de religions. Il y a des choses qui commencent à commencer. Par exemple, je reçois de plus en plus souvent dans mon courrier des messages concernant des sans papières. Un clandestin, une clandestine. Un réfugié, une réfugiée. Un migrant, une migrante. D’accord. Mais un sans papier, une sans papier. Pas une sans papière. Une femme n’a pas besoin de papières. Une femme, comme un homme, a besoin de papiers. Ou alors, serait-ce que le masculin de médecins sans frontières serait médecins sans frontiers ? J’ai l’air de rigoler, là. Sauf que, comme disait George Orwell, tout cela tient tant que l’on est d’accord que deux et deux font quatre. Alors : pas de sans papière, pas de justice établie sur des textes sacrés, pas de différence de salaire, et pas de fausse barbe à la télévision. Parce qu’il y a des choses, si on y réfléchit bien, qui commencent à bien faire.