Lautresite, le jour, les billets de mars 2007
   


 
 

:


En ce jour du mardi 27 mars 2007.
L’Europe n’avait pas 50 ans que des Européens décidèrent d’élire un dictateur. Cela s’est passé dimanche dernier et c’est ce qu’on appelle une élection à bas bruit, un scrutin en tapinois. On a failli ne pas en entendre parler. Parce que voilà, tandis qu’à Berlin, un chœur en rythme chantait la Neuvième de Beethoven, les téléspectateurs portugais ont fait dimanche ce que les Belges, les Néerlandais ou les Français avaient fait avant eux, ils ont élu, lors d’un jeu télévisé, leur grand homme national. Et ce grand homme, « le plus grand Portugais de tous les temps », c’est Antonio de Oliveira Salazar. Salazar, pour les plus jeunes d’entre nous, c’est près de cinquante années d’autoritarisme, d’obscurantisme, de conservatisme. (...)