Lautresite, le jour, les billets de mars 2007
   


 
 
Ces chroniques sont diffusées à 7h15 tous les matins sur "Matin première" RTBF.

Lien vers le site de la RTBF, pour écouter la chronique du jour.



D’ailleurs, une visite de la banque est prévue au cours de ce jeu qui porte le joli nom de « Le compte est bon » mais qu’on aurait tout aussi bien pu appeler « Des chiffres et des lettres ». Parce que voilà maintenant qu’à Bruxelles, une école a décidé de pousser plus loin l’expérience et de faire de l’agence locale d’ING un partenaire à part entière. Elle propose ni plus ni moins aux parents d’ouvrir un compte pour leur enfant dans cette banque, en réponse à quoi, l’agence s’engage à livrer tout un tas de trucs hyper méga intéressants, genre un bonnet de bain, des cadeaux d’anniversaire, des lots pour les fêtes et une participation aux frais d’achat de l’agenda scolaire. La direction, chez ING, dit qu’elle ne voulait pas cela, que ce n’était pas le but du jeu, que l’agence a été plus vite que la musique. Mais le directeur d’école, lui, est enchanté. Au « Soir », il déclare, que tous les partenaires sont les bienvenus et que « priver l’école de cette petite manne serait, je cite, une grave erreur ». J’aime beaucoup l’idée de la petite manne et de la grave erreur. Et je pense qu’il en a commis une, d’erreur : ce n’est pas « priver l’école » qu’il voulait dire, mais « privatiser l’école ». Et tout cela au moment où l’on apprend que le SP.a suspecte une autre banque, la Citibank, d’inciter les chômeurs à s’endetter en leur proposant des crédits qu’ils ne pourront pas rembourser. Une centaine de plaintes ont déjà été déposées. C’est tout de même un monde terrible. Imaginez, vous sortez de l’école avec votre bonnet de bain et votre peluche, vous ne trouvez pas d’emploi, vous allez à la banque comme on vous l’a appris et, crac, vous vous apercevez que vous n’aviez pas la carte crédit. Quelle grave erreur ! Vous voilà bien avec votre petite manne…