Lautresite, le jour, les billets de janvier 2007
   


 
 

:



En ce jour du mercredi 31 janvier 2007.
Hier, parce que le téléphone a sonné et que j’ai été toute la journée en contact avec des gens que je ne connaissais pas, je pensais vous faire une chronique sur une de ces choses qui taraudent l’esprit de l’homme post-moderne. Je veux parler de ces gens que l’on arrête un jour parce qu’ils n’ont rien fait que d’être là où on ne les souhaitait pas et que l’on enferme dans des centres fermés, ces prisons du nouvel âge.
Et donc hier, ayant été mis au courant d’un de ces nouveaux cas — une personne bien intégrée comme l’on dit, ayant relations et amis, investie dans la vie économique, pesant aussi peu que possible sur le système social, présente sur le territoire depuis presque dix ans, un curriculum remarquable que l’on me confirmait ici et là —, je m’en allai, pour finir, m’inquiéter auprès de l’avocat de l’état du dossier. (...)